Sélectionner la fiche vers laquelle vous souhaitez transférer votre sélection, puis cliquer sur le bouton Transférer.

Titre :
Test Graphoville 

  • Titre de la nouvelle fiche
    Titre de la nouvelle fiche

    Kelly et ses clientes (1)

     
    La vendeuse :
    Bonjour Madame la Comtesse. Quelle tenue élégante puis-je vous proposer ?
    La comtesse :
    Bonjour Mademoiselle. Je cherche une petite veste toute simple, rose clair ou violet…
    La vendeuse :
    Quelle est votre taille ? 38 ?
    La comtesse :
    Mais oui, c’est bien cela. J’ai encore ma taille de jeune fille !
     
    La vendeuse :
    Quelle couleur avez-vous dit ? Rose…violet… Voici notre dernier modèle…
    La comtesse :
    Je préférerais une veste sans rayures…
    La vendeuse :
    Et de quelle longueur ?
    La comtesse :
    Plutôt longue.
     
    La vendeuse :
    Cette veste-ci est très raffinée.
    La comtesse :
    Mais…elle n’a pas de boutons ?
    La vendeuse :
    C’est la dernière mode, Madame la Comtesse.
    La comtesse :
    Ah oui ? Et quelle est la manière de la fermer ?    
    La vendeuse :

    Elle ne se ferme pas, elle se porte comme ça.
    La comtesse :
    Ah ? Quelle est cette idée farfelue ?
    Mais dans ce cas, vous me ferez bien une petite réduction puisqu’il n’y a pas de boutons ?…
     

    PISTE:

    La vendeuse :
    Bonjour Madame la Comtesse. Quelle tenue élégante puis-je vous proposer ?                        
    La comtesse :
    Bonjour Mademoiselle. Je cherche une petite veste toute simple, rose clair ou violet…                
    La vendeuse :
    Quelle est votre taille ? 38 ?                    
    La comtesse :
    Mais oui, c’est bien cela. J’ai encore ma taille de jeune fille !                        
    La vendeuse :
    Quelle couleur avez-vous dit ? Rose…violet…voici notre dernier modèle…                        
    La comtesse :
    Je préférerais une veste sans rayures…                
    La vendeuse :
    Et de quelle longueur ?                        
    La comtesse :
    Plutôt longue.                            
    La vendeuse :
    Cette veste-ci est très raffinée.                    
    La comtesse :
    Mais…elle n’a pas de boutons ?                    
    La vendeuse :
    C’est la dernière mode, Madame la Comtesse.            
    La comtesse :
    Ah oui ? Et quelle est la manière de la fermer ?            
    La vendeuse :
    Elle ne se ferme pas, elle se porte comme ça.            
    La comtesse :
    Ah ? Quelle est cette idée farfelue ?
    Mais dans ce cas, vous me ferez bien une petite réduction puisqu’il n’y a pas de boutons ?…

    AIDE:

    Quelle est votre tenue ? ---> Quelle tenue ?
    Quelle est votre taille ?    ---> Quelle taille ?
    Quelle est votre couleur ? ---> Quelle couleur ?
    Quelle est votre longueur ? ---> Quelle longueur ?
    Quelle est la manière ?      ---> Quelle manière ?
    Quelle est cette idée ?   ---> Quelle idée ?
     
    Le mot « quelle » va toujours avec un nom féminin singulier et peut servir à poser une question.

     

    TEXTATROUS (444)
    ENTRAÎNEMENT 1  
    Nombre des tentatives 1

    Tirez les réponses de la Comtesse au bon endroit.


     
    J’aime les vêtements longs, comme on portait dans mon jeune temps !
    Du rose. C’est la couleur qui me va le mieux.
    Je fais du 38 mais je n’aime pas les vêtements trop ajustés.
    J’ai plutôt de grands pieds, je fais du 39.
    1. Dites-moi quelle est votre taille ?
      
    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

    2. Je vous demande quelle est votre pointure.
      
    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

    3. Quelle est la couleur que vous désirez ?
      
    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

    4. Je voudrais savoir quelle est la longueur que vous portez ?
      
    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

    Kelly et ses clientes (2)

    La voyante :
    Bonjour ma petite Kelly. Ah ! Quelle histoire !
    Figurez-vous que demain j’ai un enterrement - que j‘avais prédit évidemment -
    et la semaine prochaine un mariage… pas le mien, je le saurai !
    Bref il me faudra deux robes : une noire et une plus voyante.
    La vendeuse :
    Oui, madame Zita.
    Alors pour votre enterrement… enfin, je veux dire…
    La voyante :
    Ah ! Ma petite Kelly ! Quelle façon vous avez de parler !
    Vous allez me porter malheur !
    La vendeuse :
    Oh ! Désolée madame Zita ! Quelle étourdie je suis !
    Voici une robe très sobre, très discrète.
    La voyante :
    Très discrète ? Quelle idée !
    Il faut quand même qu’on me remarque. Un enterrement, vous pensez !
    Pour une voyante extra-lucide, quelle occasion d’attirer de nouveaux clients !

     
    La vendeuse :
    Que dites-vous de cette robe en mousseline avec des  volants?
    La voyante :
    Ah ! Quelle merveille !
    Dites donc, quelle impression je vais faire demain !
    Ça va me faire dix clients de plus !
    Des inquiets, vous comprenez !
    Oui, je vais la prendre celle-ci.

     

     
    La vendeuse :
    Et quelle tenue pour votre… euh… mariage ?
    La voyante :
    Faites voir un peu, vous avez la même robe en rouge rubis !
    La vendeuse :
    Eh bien justement, on l’a !    
    La voyante :
    Ah, Quelle chance ! Ça ira très bien pour le mariage.
    On me verra de loin… Et hop, vingt clients de plus : les solitaires, évidemment !

     

    PISTE:

    La voyante   :
    Bonjour ma petite Kelly. Ah ! Quelle histoire !
    Figurez-vous que demain j’ai un enterrement  - que j‘avais prédit évidemment -
    et la semaine  prochaine un mariage… pas le mien, je le saurai !
    Bref il me faudra deux robes : une noire et une plus voyante.    
    La vendeuse :
    Oui, madame Zita. Alors pour votre enterrement…
    enfin, je veux dire…                        
    La voyante  :
    Ah ! Ma petite Kelly ! Quelle façon vous avez de parler !
    Vous allez me porter malheur !                    
    La vendeuse :
    Oh ! Désolée madame Zita ! Quelle étourdie je suis !
    Voici une robe très sobre, très discrète.                
    La voyante  :
    Très discrète ? Quelle idée !
    Il faut quand même qu’on me remarque. Un enterrement, vous pensez !
    Pour une voyante extra-lucide, quelle occasion d’attirer de nouveaux clients !                    
    La vendeuse :
    Que dites-vous de cette robe en mousseline avec des volants?                                
    La voyante  :
    Ah ! Quelle merveille !
    Dites donc, quelle impression je vais faire demain !
    Ça va me faire dix clients de plus ! Des inquiets, vous comprenez !
    Oui, je vais la prendre celle-ci.                    
    La vendeuse :
    Et quelle tenue pour votre… euh… mariage ?            
    La voyante :
    Faites voir un peu, vous avez la même robe en rouge rubis !
    La vendeuse :
    Eh bien justement, on l’a !                        
    La voyante  :
    Ah, Quelle chance ! Ça ira très bien pour le mariage.
    On me verra de loin…
    Et hop, vingt clients de plus : les solitaires, évidemment !   

    AIDE:

    Quelle histoire !
    Quelle façon (de parler) !
    Quelle étourdie !
    Quelle idée !
    Quelle occasion !
    Quelle merveille !
    Quelle impression !
    Quelle chance !

     
    Le mot « quelle » accompagne toujours un nom féminin singulier et peut permettre de s’exclamer.



     
    TEXTATROUS (448)
    ENTRAÎNEMENT 2  

    Kelly raconte...


    Avec la souris, tirez les mots qui conviennent à l'intérieur du texte.
    quelle bavarde
    quelle manie
    quelle impression
    Quelle chance
    quelle occasion
    quelle vie
    quelle corvée
    Kelly, vendeuse dans une charmante boutique de la ville, a l’occasion de rencontrer beaucoup de monde.
    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
    quand ce sont des gens sympathiques ! Mais
    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
    quand ils sont désagréables ou radins ! Voici justement mademoiselle Lepiquant :
    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
    elle a de tout critiquer pour qu’on baisse les prix ! Et madame Zita Futuro, la voyante, qui veut toujours savoir
    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
    elle fera sur sa future clientèle ! Et la Moderata, notre célèbre cantatrice, qui achète trois tenues par semaine et trois fois plus d’accessoires :
    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
    rêvée pour la vente ! Et Justine qui travaille au château et raconte tout ce qui s’y passe :
    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
    celle-là ! C’est intéressant, pour Kelly qui est curieuse, de voir
    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
    mènent les gens de la ville qui fréquentent sa boutique.